Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Cet évènement est passé

DISORDER #1

CAMERA + HEIMAT + DRIVE WITH A DEAD GIRL

24 septembre @ 20h00 23h30

Eté 76, les Sex Pistols jouent à Manchester, deux fois. Pas foule dans la salle mais des jeunes, attentifs. Beaucoup se disent : “Eh copain, tu veux bien former un groupe avec moi ? ” Bingo ! On a là des acteurs majeurs de la scène mancunienne à venir. On note Howard Devoto fondateur des Buzzcocks puis de Magazine, mais aussi les membres des futurs The Fall, Joy Division, The Smiths, et Tony Wilson de la Factory. Tous vont marquer de manière indélébile la scène anglaise et enclencher la rupture avec le punk dont les appels à l’insurrection vont bientôt s’écrouler, crêtes en berne.   
                                                                                             
« Sortir du Rock’n’roll à trois accords, aller vers quelque chose de plus épicé ».

Désormais au sein de Public Image Limited ou PIL pour les intimes, John Lydon (fini Johnny Rotten) donne le ton. Le premier album de son groupe, comme ceux de Siouxsie and the Banshees et de Magazine sortent en 78, disons date charnière de l’après Punk. Ne mâchons pas nos mots, ce sont d’excellents disques. Depuis 25 ans (c’est une estimation), on ne peut que constater le retour de l’influence de cette période sur la musique d’aujourd’hui. Ce n’est pas LCD Soundsystem, Liars ou Bloc Party, pour ne citer qu’eux, qui diront : “Ah non, pas d’accord !” Le festival Disorder, par sa programmation aux petits oignons, se fera l’écho, rien que cela, de ce phénomène. On dira aux novices : “Ecoute petit, ou petite bien entendu, ceci est Post-Punk, ça plus Cold Wave, ou l’inverse”. Bien noté ?







CAMERA (Krautrock / Noise / Expé – DE)
Trio berlinois autoproclamé ” Guerilla Krautrock”, Camera c’est une force de frappe impressionnante, une coulée de lave sonore, batterie en rut. Can, Cluster, Neu! et consorts ont trouvé des héritiers.



HEIMAT (Post-Punk – FR)
Duo singulier aux morceaux inspirées autant par la New Wave, la trap-music que par les enregistrements ethnographiques d’Asie du Sud-Est. Le chant inspiré d’Armelle, aux accents approximatifs (allemand, italien) combiné aux ambiances post-wave d’Olivier donnent à leurs chansons une tournure étrange, lyrique et passionnante



DRIVE WITH A DEAD GIRL (Cold Wave – FR)
c’est une équipe de cuisiniers romantiques sombres et inquiets. Au total, 10 albums élégants, sinueux de Cold Wave, bandes sons d’un règne qui tombe, chants d’amour et de désespoir.



19€ // 45€ pass 3 jours // 15€ tarif réduit (étudiant, chômeur, RSA)

Aller en haut